Pub

Dernières news

Goma: Le Général Célestin Kanyama lance une formation  de la police technique et scientifique.

Une trentaine d'officiers de la police Nationale Congolaise venant des plusieurs coins de la République Démocratique du Congo prennent part depuis ce lundi 12 Mars 2018 à une formation de renforcement des capacités à Goma chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Initiée par la section d'appuis à la justice de la Monusco en partenariat avec le PNUD et la PNC, s'articulent sur la matière en rapport avec la police judiciaire ainsi que celle scientifique et technique.

Présent à Goma, le général Célestin Kanyama Directeur des écoles de la PNC en RDC qui au nom du commissaire général Hamuri a lancé ce forum, a loué cette initiative qui selon lui s'inscrit dans le sens de la réforme de la PNC ainsi que la volonté de voir le travail se passer avec facilité et professionnalisme dans différentes antennes de la police scientifique et juridique dont les officiers participent à cet exercice de  recyclage.

Goma: Les jeunes dits "Anti-Gangs" tracassent la population à
l'œil impuissant, ou avec la bénédiction de certaines autorité"

Des jeunes dits "Anti-gangs" ne cessent de tracasser la population dans certains coins et quartiers de la ville de Goma Chef-lieu de la Province du Nord-Kivu.

L'exemple est du quartier KYESHERO dans la partie Ouest-Sud de cette ville, ou certains habitants rencontrés dans la journée de samedi 10 Mars 2018 par les reporter de EDTV GOMA et qui ont requis l'anonymat, ont alerté sur cette situation qui s'y observe et qui y prend chaque jour un peu plus d'ampleur.

Selon les témoignages de ces derniers, ces jeunes qui se sont fait mandat de traquer les enfants de la rue communément appelés "SHEGUÉS" se sont transformés eux même en escrocs et tracassiers de la paisible population de cette partie de la ville touristique qu'ils dérobent leurs biens à longueur de la journée au yeux des certaines autorités.

Et pendant ce temps, les enfants du Congo meurent de faim.  

L’ONU s’alarme sur la situation en République démocratique du Congo (RDC) où plus de deux millions d’enfants sont notamment en danger en raison d’une malnutrition sévère aiguë. Une conférence des donateurs aura lieu le 13 avril prochain à Genève.

Au total, 4,5 millions de personnes sont déplacées en raison des violences au pays, ont souligné vendredi devant la presse à Genève plusieurs porte-parole d’agences onusiennes.

Pour 2018, un appel d’1,68 milliard de dollars avait été lancé.

CONFÉRENCE A L'UNIVERSITÉ DE BUKAVU : La conférence est organisée par deux universités réunies, à savoir, l'université Catholique de BUKAVU et l'université évangélique (protestante) en Afrique.

THÈME : LA RESPONSABILITÉ DE L’INTELLECTUEL FACE AU PÉRIL DE LA NATION CONGOLAISE.

La conférence a connu 6 interventions suivantes :

1. Intellectuels congolais : mission et devoir dans une société en crise (thème présenté par Denis Mukwege)

2. Le Congo dans la tourmente vingt ans après Mobutu. Des élites insensibles à la détresse de leurs concitoyens (thème développé par Alphonse Maindo)
3. Impératifs de conversion démocratique et de convergence constitutionnelle (Jacques Djoli)
4. Université et société : quelles perspectives pour la République démocratique du Congo (Kennedy Kihangi)
5. L'impasse électorale en Rdc : leçons de la cour africaine des droits de l'homme et des peuples (Arnold Nyaluma)
6. La responsabilité sociale de l'universitaire dans une nation en péril et la contribution des intellectuels à l'établissement des régimes autoritaires en Afrique : La République démocratique du Congo en question (André Mbata).

Sous-catégories

Nos partenaires