Pub

Dernières news

Partager

Réaction de la classe politique au Nord-Kivu après  désapprobation de la a voter par la Corée du Sud

Deux jours après la désapprobation de la machine à voter par la Corée du Sud, les réactions ne cessent de venir des différentes tendances politiques en province du Nord-Kivu.

Pour l'opposition au Nord-Kivu, celle-ci dit n'avoir pas compris pourquoi la ceni et le régime en place ne cessent de multiplier les efforts pour imposer à la population congolaise qui a jusqu'à l'heure actuelle du mal à s'adapter à l'évolution technologique l'utilisation de cette machine dont le pays hébergeant l'entreprise qui l'a conçue désapprouve.

A en croire ces quelques acteurs de l'opposition rencontrés par les reporters de EDTV à Goma, l'utilisation de cet enjeux constitue une des manœuvres de la commission électorale Nationale Indépendante et la majorité au pouvoir  pour encourager la fraude lors des prochaines échéances électorales.

La majorité présidentielle au Nord-kivu quand elle ne voit pas les choses de cette façon et soutien la thèse selon laquelle la machine à voter renferme plusieurs avantages parmi lesquels la minimisation du coup logistique par rapport au cas où  les scrutins se passeraient en mode manuel.

Et considère que les propos de l’opposition découlent de l'état de peur par lequel ils sont animé.

Entre temps, la Commission Électorale Nationale Indépendante a débuté depuis le début de cette semaine une compagne de vulgarisation de cette machine dite a voter auprès de différentes couches de la population au Nord-Kivu.

Elie TSONGO Dépêche EDTV

Partager

Nos partenaires